Les Ateliers Alternatifs - Jean Davidson

Le Cogigraphe
© Cyberlude, Les ateliers Cogito, Les Ateliers Alternatifs

  • Une méthode d'apprentissage basée sur les plus récentes recherches en gestion cognitive et en imagerie mentale qui  favorise le développement de compétences méthodologiques et intellectuelles.Une méthode qui favorise l'acquisition de stratégies cognitives par l'apprentissage de l'orthographe lexicale.
  • Comprend un expert virtuel qui invite l'élève à réfléchir sur sa démarche et qui lui permet d'enrichir son vocabulaire de gestion.
  • Comprend un logiciel qui permet de personnaliser les paramètres des groupes et de consulter le cheminement détaillé des élèves. 
Cliquez sur la flèche pour la visite guidée...

Vous pouvez télécharger sans frais une version réduite du Cogigraphe!

Cliquez sur le lien bleu ici-bas...
http://www.cyberlude.com/cogi/page_5.php 

Vous désirez commander le Cogigraphe !

Cliquez sur le lien bleu ici-bas...
http://www.cyberlude.com/boutique/acheter

LES 11 ÉCRANS : Cliquez sur les images pour les agrandir.


Identification

L'identification permet de conserver le cheminement et les résultats de chaque élève. Lorsque le dossier de l'élève est retrouvé, un sourire apparaît et la touche "Continuer" s'active.

Vous pouvez présenter le Cogigraphe sans ouvrir un dossier d'élève en inscrivant visiteur dans la case nom.

Pré-test

L'enfant n'appliquera la procédure que sur les mots lui causant des problèmes. Chaque nouvelle séance débute donc par un pré-test de cinq mots.

Le pré-test présente les mots dans une phrase afin de les contextualiser. Le mot et la phrase sont prononcés dès que l'élève clique sur la ligne. Ils peuvent également être réentendus en cliquant sur la bulle.

Les mots à faire

Le tableau de présentation affiche les mots à apprendre et les mots connus. L'élève clique sur un mot à apprendre pour commencer la procédure.

La procédure
    
1. Je regarde le mot à apprendre.

L'élève doit d'abord diriger son attention sur le mot à apprendre. Le mot est contextualisé à l'intérieur d'une phrase et une illustration est souvent affichée.

Le mot et la phrase sont lus à l'élève

2. Je dis les lettres, les syllabes et le mot.

À cette étape, l'élève doit s'attarder sur les composantes du mot. On lui demande de répéter les lettres, les syllabes et le mot en entier.

La vitesse d'épellation peut être modifiée dans les paramètres du groupe.

Consultez la section concernant le logiciel destiné aux professeurs :
Groupes & Dossiers pour plus de détails

3. Je cherche des indices sur le mot.

Types de difficulté :
# Lettre simple (ballon)
# Lettre muette (chaise)
# Lettre double (ballon)
# Lettre changeant de son (voici)
# Accent (père)
# b-d-p-q (ballon)
# ç (garçon)
# Trait d'union (après-midi)
# Son et syllabe complexe de deux lettres (ballon, blanc)
# Son et syllabe complexe de trois lettres (bateau, bonjour)

Cette étape consiste à identifier les pièges du mot à l'aide de collants. L'élève peut utiliser le micro pour entendre des indices sur les difficultés les plus courantes.

Par exemple, s'il interroge le a de blanc, il pourrait entendre : « Avec mon voisin, je forme le son an ».

Des collants d'une, deux ou trois lettres sont disponibles.

Ainsi, dans le mot blanc, l'élève qui éprouve de la difficulté avec la syllabe complexe bl peut lui apposer un collant de deux lettres alors que celui qui a tendance à mélanger le b et le p peut appliquer un collant simple sur le b.

Dans cet exemple, il est par contre impossible de poser un collant simple sur la lettre a puisque cette dernière est indissociable du son an.

Afin de faciliter la manipulation, le collant reste penché lorsqu'on glisse le curseur sur des lettres auxquelles il ne peut être associé et il se redresse lorsqu'il peut être déposé. L'élève doit poser au moins un collant avant de pouvoir passer à l'étape suivante.

4. Je construis mon image du mot.

L'élève dispose d'un certain délai pour construire sa propre image mentale du mot. Il s'agit de transformer l'information afin de faciliter sa rétention. L'élève doit appliquer au moins une transformation pour pouvoir passer à l'étape suivante et il ne peut modifier que les lettres qu'il a identifiées comme étant problématiques à l'étape précédente.

Le pinceau modifie la couleur des lettres, la baguette magique les fait bouger, l'étampe applique des motifs et la pompe modifie leurs dimensions. Le temps alloué à cette étape peut être modifié dans les paramètres du groupe. Afin de faciliter la manipulation, l'outil reste penché lorsqu'on glisse le curseur sur des lettres qui ne peuvent pas être modifiées.

5. Je retrouve le mot dans ma tête.

L'élève revoit ensuite le mot dans sa tête. Cette étape permet de laisser passer un certain temps avant de demander à l'élève d'écrire le mot qu'il vient d'apprendre. Lorsque le délai est écoulé, le logiciel passe automatiquement à l'étape suivante.

Le délai du rappel de l'information peut être modifié dans les paramètres du groupe.


6. J'écris le mot.

L'élève doit maintenant écrire le mot qu'il vient d'apprendre.

7. Je compare les deux mots.

L'élève doit comparer le mot qu'il vient d'écrire à celui qu'il avait projeté d'apprendre. En fonction de cette comparaison, il doit décider si les deux mots sont pareils ou différents. Lorsque l'élève a pris sa décision, il clique sur la touche "Continuer" afin de la valider.

L'élève qui n'a pas bien écrit son mot retourne à l'étape 3 : « Je cherche des indices sur le mot ». Il est encouragé à modifier ses stratégies d'apprentissage du mot. L'élève qui a évalué que les mots étaient différents alors qu'ils étaient pareils retourne à l'étape 5 : « Je cherche des indices sur le mot »

8. J'observe des mots semblables.

Finalement, des mots possédant des similitudes avec celui venant d'être appris sont présentés à l'élève. Ces mots lui sont présentés une fois avant qu'il puisse appuyer sur la touche "Continuer" et retourner au tableau de départ. 
 La gestion de classe, l'utilitaire « Groupes & Dossiers »

Ce logiciel est destiné à l'enseignant ou à l'intervenant qui doit suivre le cheminement de ses élèves. Voici les quatre écrans principaux qui donnent un bon aperçu des possibilités de cet outil.

Gestion des groupes

La première étape consiste à créer un ou plusieurs groupes, par la suite, on sélectionne un groupe puis, s'il y a lieu, on entre son mot de passe.

Quand l'accès est autorisé, on peut alors aller modifier les paramètres du groupe ou consulter les dossiers des élèves du groupe.

Paramètres du groupe

L'écran des paramètres du groupe permet de personnaliser certains aspects du logiciel.

Notamment, il offre de créer des tests personnalisés permettant à des orthopédagogues de cibler les difficultés propres à chacun de leurs élèves.

Gestion des dossiers d'élèves

La liste des élèves permet de sélectionner le portrait de chaque élève et de le consulter.

C'est par cet écran que l'on ajoute un nouveau dossier d'élève.

C'est aussi par ici que l'on a accès à la création d'un sommaire des résultats de tous les élèves du groupe. Le tableau généré peut être ouvert dans un tableur ou un traitement de texte.

Portrait d'un élève

Le portrait trace un bilan du cheminement de l'élève. L'écran est divisé en trois zones d'information. La première zone liste les mots vus par l'élève, la deuxième zone présente le détail du mot sélectionné et la troisième zone liste les séances de travail de l'élève.

À noter : le bouton "Exporter" le portrait génère un tableau des résultats de l'élève qui peut être consulté dans un tableur ou un traitement de texte.


Michel Grégoire, consultant,    partenaire de Pourvoirie Réal Massé        Propulsé par le les Éditions Bel Âge